rechercher un job

L'usage de la biométrie de plus en plus répandue dans les services de RH


En quelques années, la technologie a fait d'énormes progrès. Les services aux entreprises ont ainsi considérablement évolué, afin de diminuer le temps de traitement des tâches. Parmi ces dernières, on compte, bien entendu, la gestion des temps de travail des salariés, ainsi que les données leur permettant d'accéder ou non aux différents espaces de l'entreprise.


Badgeuse versus appareil biométrique


Il est certain que nous utiliserons de plus en plus les donnés biométriques dans les années à venir. De grandes avancées ont été réalisées dans ce domaine, qui nous permettent aujourd'hui de simplifier, entre autres, la gestion des temps de travail et les fiches de paie. Ainsi, de nombreuses sociétés ont fait le choix d'installer des pointeuses biométriques. Celles-ci permettent de filtrer les entrées et sorties, notamment aux abords des secteurs les plus confidentiels de l'entreprise. En effet, contrairement à un badge, qui peut se prêter, les empreintes digitales ou de l'iris sont strictement personnelles. Il devient alors compliqué de passer outre le terminal de contrôle d'accès. De même, si l'on peut perdre ou oublier son badge, il est plus rare de perdre un des membres de son corps! Ce type d'appareil permet donc également de réduire son stock de consommable pour badgeuse.


Une banalisation de ce type de service


Néanmoins, ce type de matériel coute cher. Il est donc difficile pour le moment, de s'équiper et il est nécessaire de réfléchir à l'absolue nécessite ou non, d'installer cette pointeuse high-tech. Si votre société travaille sur des données sensibles, il parait clair que ce type de pointeuse est un atout. Mais dans d'autres cas, c'est beaucoup moins probant. Par ailleurs, la CNIL précise que les entreprises utilisant ce type de matériel doivent demander une autorisation spécifique avant de procéder à leur installation. En effet, en utilisant des données sensibles comme l'empreinte digitale de ses salariés, elle cours le risque de voir ces données être réutilisées dans un but différent de celui pour lequel elles ont été collectées. Car les premières entreprises a avoir utilisé ce type de pointeuse sont parvenues très facilement à protéger leurs sites... mais moins facilement à ne pas laisser filer d'informations précieuses sur les allées et venues de leurs salariés et sur leurs empreintes. Or, entre de mauvaises mains, ce fichier qui contient des données ultra personnelles, peut vite s'avérer être dangereux pour la liberté individuelle de chacun. Inutile donc, de jeter aux oubliettes votre pointeuse et vos badges d'accès. Ceux-ci sont toujours d'actualité, et restent tout à fait efficaces dans la gestion des temps de travail.